Comment reconnaître un vêtement responsable ?

person Posté par: Clara Schmierer list Dans: Comment reconnaître un vêtement responsable Le: comment Commentaire: 0 favorite Vues: 108

Écoresponsable. À quoi correspond ce mot que l’on entend partout et à toutes les sauces ? De plus en plus de marques se disent éthiques, « green » ou encore eco friendly. Tant de définitions qui s’emmêlent et se contredisent parfois. Certaines entreprises s’y engagent profondément quand d’autres adaptent simplement leur stratégie marketing aux tendances actuelles. Brouillant l’oeil du consommateur qui ne sait plus qui croire. Après avoir posté un article sur le greenwashing qui vous apprend à repérer quelles sont les marques qui nous dupent (que nous vous invitons d’ailleurs à lire !), pourquoi ne pas se pencher sur les entreprises qui font de la préservation de l’environnement leur ADN, comme SPL!CE et tant d’autres ? Nous allons vous expliquer comment reconnaître un vêtement responsable avec quelques indices clés. 

Vous entrez dans une boutique en ville qui vous semble sympathique, vous tombez sur un joli tee-shirt, vous souhaitez l’acheter mais vos engagements vous repoussent, cette pièce est-elle écoresponsable?

Tout d’abord, touchez-la. Les matières doivent être de bonne qualité, douces, et les coutures bien finies. Si des fils dépassent, l’article n’est pas soigné, et sa production le sera encore moins. Profitez également de l’expérience en boutique pour discuter avec les vendeurs, s’ils vous cachent les informations que vous recherchez ou bien ne les connaissent pas, cela signifie que la marque ne contrôle pas toute sa chaîne de production, à éviter. 

Profitez-en également pour regarder les étiquettes, et favorisez les matières respectueuses de l’environnement. Vous ne les connaissez pas encore ? Alors n’hésitez pas à jeter un oeil et pourquoi pas sauvegarder cette rubrique de la plateforme Wedressfair qui répertorie les matières éthiques (et celles à éviter)




Cherchez à savoir, via l’étiquette ou en demandant aux vendeurs, où sont faits les vêtements : de la culture jusqu’à la confection. Certains vêtements sont faits de matières cultivées en France, mais qui sont expédiés très loin pour une confection à moindre coût avant de revenir dans leur pays d’origine. Pour d’autres, c’est l’inverse, toutes leurs étapes de fabrication sont faites à l’étranger sauf l’étape finale, ce qui permettra à la marque de dire fièrement que ses vêtements sont confectionnés en France. 

C’est pourquoi il faut se pencher sur toute la chaîne de production avant d’acheter responsablement. Consommer bien, c’est avoir le souci du détail. 

Si vous faites du shopping en ligne et que vous n’avez pas l’occasion de toucher les vêtements, penchez-vous sur d’autres indicateurs. La fiche produit en elle-même vous donnera beaucoup d’informations. Désormais, la plupart des marques renseignent le lieu de fabrication du produit et les matières. Mais ces informations doivent être détaillées. « Fabriqué en Turquie » par exemple, est très vague : nous ne savons toujours pas où a été tissée, ou filée la pièce. 

Comme nous avons vu dans l’article sur le Greenwashing, pas de labels, des prix étonnamment bas et des réductions alléchantes pourront également vous guider dans votre achat. 

Globalement, si la marque n’est pas transparente sur son site, vous pouvez tourner les talons. 

Enfin, de plus en plus d’outils émergent pour donner de l’information au consommateur. Certaines blogueuses très engagées pour la cause environnementale publient des annuaires de marques éthiques testées et approuvées, donc plutôt fiables. En voici un exemple, sur le blog de mademoiselle coccinelle

Vous pouvez également télécharger l’application Clearfashion, qui répertorie des centaines de marques selon un audit très détaillé de leur production. Tout comme Yuka, l’application vous donne un score sur la marque que vous recherchez. Rapide et efficace, et en plus, SPL!CE est dessus ;-)

IMG_0546.jpeg



On ne le répétera jamais assez, les consommateurs ont un rôle clé à jouer dans la dissociation entre marques éthiques et greenwashing. Il ne faut donc pas hésiter à prendre le temps de chercher des informations avant de passer à l’achat car certaines marques éthiques se retrouvent noyées au milieu des nombreux pratiquants du greenwashing. Il est tout de même dommage que leurs nombreux efforts faits en faveur de l’environnement et de la durabilité ne puissent être reconnus.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment!

Laisse ton commentaire

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
  • registre

Nouveau compte S'inscrire